Ce site ou les outils de tiers utilisés par ce site utilisent des cookies qui sont nécessaires à leur fonctionnement et utiles aux fins énoncées dans la politique sur les cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser de consentir à tout ou partie des cookies, veuillez consulter la politique relative aux cookies. En fermant cette bannière, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un lien ou en continuant à naviguer, vous consentez à l'utilisation de cookies..
Scroll

Tertiaire

Applications

Qu'il s'agisse des bureaux, d'un centre commercial, d'un hôpital ou d'un aéroport, aujourd'hui aucun grand bâtiment ne peut pas fonctionner sans un système d'automatisation moderne. Grâce à cela, tous les systèmes techniques peuvent fonctionner de manière coordonnée pour offrir aux occupants des conditions idéales de bien-être, de confort et de sécurité pendant les heures passées quotidiennement au travail, à l'école ou dans les magasins. Seul un bâtiment vraiment intelligent peut garantir un rendement maximal des ressources et contenir les coûts d'exploitation pendant toute la durée de vie du bâtiment.

L'automatisation est standard

La directive 2018/844 fait un pas important dans la direction des bâtiments intelligents, en continuité avec les nombreuses mesures que l'Union européenne a adoptées ces dernières années.

La directive a modifié les directives précédentes sur la performance énergétique des bâtiments (2010/31/UE) et sur l'efficacité énergétique (2012/27/UE), exigeant que les grands bâtiments non résidentiels soient équipés de systèmes d'automatisation et de contrôle d'ici 2025. La limite à considérer comme "grands bâtiments", dans ce cas, la puissance nominale effective des systèmes de climatisation (ou des systèmes combinés de climatisation et de ventilation) qui doit dépasser 290 kW.

Dans la directive, l'attention du Parlement européen et du Conseil s'est concentrée sur les avantages énergétiques qu'apporte l'utilisation de l'automatisation et du contrôle des bâtiments. En fait, l'Union européenne vise un système énergétique durable d'ici 2050 avec pour objectif de décarboniser le parc immobilier, qui représente environ 36% des émissions totales de CO2.

C'est pourquoi les systèmes d'automatisation et de contrôle doivent surveiller, enregistrer et analyser l'utilisation de l'énergie dans les bâtiments et permettre de les adapter à tout moment. Afin de réduire la consommation d'énergie, il est également recommandé de détecter les pertes d'efficacité et d'informer en temps utile la personne responsable des installations ou de la gestion du bâtiment.

Enfin, l'utilisation de systèmes "ouverts" est un point clé. Les systèmes ouverts sont nécessaires pour permettre la communication avec les installations et autres équipements à l'intérieur du bâtiment et pour être interopérables avec les technologies, systèmes et dispositifs des différents fabricants.

Qu’est-ce que c’est l’HCL?

Dans un bâtiment tertiaire, l'éclairage joue un rôle très important; il doit avant tout répondre aux exigences visuelles de base à l'intérieur du bâtiment, assurer un éclairage correct des postes de travail et éviter les reflets. De plus en plus, l'éclairage est également utilisé pour mettre en valeur les caractéristiques architecturales intérieures et extérieures du bâtiment.

Cependant, la lumière a aussi des effets émotionnels et biologiques et est un facteur déterminant pour le bien-être, l'humeur et la santé des gens. C'est simplement parce que la lumière régule l'horloge intérieure de l'homme. HCL, Human Centric Lighting, part de cet aspect et place l'homme au centre du projet d'éclairage du bâtiment. L'objectif est de se rapprocher le plus possible des effets de la lumière naturelle, même en intérieur, en l'intégrant au besoin à une lumière artificielle d'intensité et de couleur appropriées.

Traduire le principe HCL en un véritable système d'éclairage pour le secteur tertiaire est désormais possible et pratique, grâce à la disponibilité de sources lumineuses réglables en intensité et en couleur, telles que les LED de dernière génération, et de dispositifs de commande pour l'automatisation du bâtiment. Ainsi, la lumière artificielle soutient le rythme biologique de ceux qui passent la journée entière à l'intérieur des bâtiments, améliore leur bien-être et leur santé et favorise la concentration au travail.

 

Classe énergétique minimale: B

Les bâtiments construits ou rénovés conformément aux dernières exigences légales offrent un potentiel considérable d'augmentation de l'efficacité énergétique, mais pour exploiter pleinement ce potentiel, il est nécessaire d'optimiser le fonctionnement des différents systèmes techniques. Les systèmes d'automatisation du bâtiment le prévoient.

Selon la norme UNI EN 15232, lors de la phase de conception, il est possible d'évaluer les économies d'énergie obtenues en adoptant des niveaux d'automatisation croissants et de placer le bâtiment dans une des quatre classes d'efficacité énergétique définies: de A (plus efficace) à D (moins efficace).

Classe A: comprend les bâtiments à haute performance énergétique, équipés de systèmes de contrôle et d'automatisation (BACS) et de gestion technique des installations (TBM) caractérisés par des niveaux élevés de précision et d'exhaustivité du contrôle automatique.

Classe B: il s'agit des bâtiments à énergie avancée, avec des systèmes de contrôle et d'automatisation (BACS) et des systèmes techniques de gestion des installations (TBM) qui permettent un contrôle centralisé.

Classe C: comprend les bâtiments standard du point de vue énergétique, équipés de systèmes de contrôle et d'automatisation (BACS) avec fonctionnalité de base. C'est également la classe utilisée comme référence pour le calcul des facteurs d'efficacité.

Classe D: comprend les bâtiments qui ne sont pas éconergétiques et qui n'ont que des systèmes techniques traditionnels, sans aucune automatisation.

L'arrêté interministériel du 26 juin 2015 (dit " Exigences minimales ") a apporté une innovation importante, prescrivant pour les bâtiments non résidentiels un niveau minimal d'automatisation correspondant à la classe B pour le contrôle, la régulation et la gestion des technologies des bâtiments et des systèmes de chauffage (BACS).

Plus d'informations

  • UNI EN 15232-1:2017 Performance énergétique des bâtiments - Partie 1 : Impact de l'automatisation, du contrôle et de la gestion technique des bâtiments
  • Arrêté interministériel du 26 juin 2015 - Adaptation des directives nationales pour la certification énergétique des bâtiments

 

Prêt pour le BIM

BIM signifie Building Information Modeling et indique une méthodologie pour optimiser et mieux gérer les phases de conception et de construction d'un bâtiment. Le BIM est utilisé pour suivre une méthode de travail qui implique la génération d'un modèle de bâtiment qui peut également gérer les données du cycle de vie complet grâce à des modèles virtuels multidimensionnels générés numériquement au moyen d'un logiciel spécifique.

Ekinex est prêt pour l'ère BIM. La bibliothèque de produits BIM est disponible en format Autodesk Revit® 2016/2019 pour téléchargement sur www.ekinex.com. Le logiciel ekinex BIM Content Creator est un véritable configurateur avancé de la gamme de produits qui s'enrichira à l'avenir de mises à jour et d'extensions.

Le principal avantage de l'adoption de la méthodologie BIM est la représentation 3D au stade de la conception, qui accélère les processus, réduit les délais de livraison et permet de détecter les erreurs et les imprécisions en premier. La plus grande efficacité dans le partage de l'information et un contrôle plus précis de tous les processus impliqués, permettent également de contenir les coûts et de planifier à l'avance les opérations de maintenance.

Le BIM est un processus standard pour tous les bâtiments et est en cours d'intégration dans la législation européenne suite à la transposition de la directive 2014/24/UE sur les marchés publics, qui exige son inclusion dans les procédures de marchés publics des États membres.

En Italie, la directive a été transposée par le décret n° 560 du 1er décembre 2017, qui fixe les procédures et les délais pour l'introduction progressive de méthodes et d'outils de modélisation électronique pour la construction et les infrastructures. Le décret prévoit l'obligation d'appliquer la méthodologie BIM à partir du 1er janvier 2019 pour les travaux d'une valeur supérieure à 100 millions d'euros, puis de 2019 à 2025 sera introduite en Italie l'obligation pour tous les contrats de nouveaux travaux publics.

Plus d'informations

  • Directive 2014/24/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 sur les marchés publics
  • Arrêté ministériel n° 560 du 01/12/2017

Ventilation DCV

Le haut niveau d'isolation et les fenêtres et portes à haut rendement utilisés dans les nouveaux bâtiments ou dans les bâtiments ayant fait l'objet de rénovations importantes pour satisfaire aux exigences en matière d'efficacité énergétique de la directive 91/2002/CE (et de la législation ultérieure) ont considérablement réduit les pertes de chaleur vers le monde extérieur, avec des effets très positifs sur l'efficacité énergétique.

En même temps, ces interventions ont en fait rendu les bâtiments étanches à l'air, replaçant le thème de la ventilation et du renouvellement de l'air dans les espaces confinés au centre de l'attention. Cependant, il s'agit de fonctions qui peuvent nécessiter beaucoup d'énergie pour le fonctionnement des appareils de ventilation et nécessitent donc un contrôle avancé: le simple contrôle du temps n'est pas entièrement satisfaisant et ne peut être considéré que comme un consensus général pour la définition des plages horaires de fonctionnement. Pour assurer une qualité d'air élevée et, en même temps, une faible consommation d'énergie, il est conseillé de mesurer un ou plusieurs paramètres environnementaux pour ajuster automatiquement le débit d'air frais à introduire dans les pièces. C'est le concept de ventilation en fonction de la demande réelle, également connu sous le nom de DCV o Demand Controlled Ventilation. 

De nombreux paramètres environnementaux sont disponibles dans un bâtiment équipé d'un système d'automatisation ekinex: par exemple la température, l'humidité relative, la concentration en CO2 ou en TVOC, la présence ou l'absence de personnes dans l'environnement, la date et l'heure, le fonctionnement des autres fonctions du bus, etc. Le concept de ventilation est également appelé DCV (Demand controlled Ventilation). Selon les besoins, ces paramètres peuvent être utilisés individuellement ou liés à des fonctions logiques. Avec ce type de commande avancée, l'économie d'énergie est double: le temps d'activation des unités de ventilation est réduit et le débit d'air frais à traiter, avant d'entrer dans la pièce, est réduit par chauffage, refroidissement, humidification et déshumidification.

Contrôle basé sur la valeur CO2 ou TVOC?

Le choix du paramètre de contrôle du renouvellement d'air dépend principalement de l'utilisation prévue des pièces. Lorsque la variabilité du taux d'occupation est très élevée ou imprévisible (comme dans les salles de réunion, les salles de classe ou les petits locaux commerciaux), le CO2 est l'indicateur le plus utilisé car sa concentration (mesurée en p.p.m. ou parties par million) est directement liée à l'activité humaine et, en particulier, à la respiration. Bien que le CO2 ne soit pas nocif pour la santé humaine (sauf en très fortes concentrations, mais difficile à atteindre), il a un impact direct sur la capacité de concentration et la productivité des occupants.

Par contre, lorsque le nombre de personnes dans l'environnement est prévisible et limité, la détection des composés organiques volatils (ou COV des composés organiques volatils), un ensemble de produits chimiques organiques émis en continu par les meubles, les peintures, les solvants de nettoyage, les adhésifs ou autres matériaux synthétiques en raison de leur volatilité élevée, peut-être plus significative. Le paramètre de référence devient alors la concentration de TVOC (Total Volatile Organic compound), généralement mesurée en p.p.b. (parts per billion).

nZEB: la nouvelle ère du bâtiment

Il y a quelques années, la directive 2010/31/UE sur la performance énergétique des bâtiments a introduit le concept de bâtiments à consommation énergétique presque nulle (nZEB "nearly Zero Energy Building"). Elle prescrit également une feuille de route : à partir du 31 décembre 2018, les nouveaux bâtiments occupés par (et appartenant à) des autorités publiques seront la nZEB, tandis qu'à partir du 31 décembre 2020 l'obligation sera étendue à tous les nouveaux bâtiments.

Qu'entend-on par bâtiment à consommation d'énergie presque nulle?

La directive le définit comme "...un bâtiment à très haute performance énergétique pour lequel la demande énergétique est très faible ou presque nulle et qui devrait être couvert dans une très large mesure par l'énergie produite à partir de sources renouvelables, y compris l'énergie produite localement ou à proximité ". D'une part, il faut donc réduire la quantité d'énergie utilisée pour les principales fonctions du bâtiment: chauffage, climatisation, ventilation, production d'eau chaude et éclairage des locaux. D'autre part, il convient d'utiliser davantage les sources d'énergie renouvelables et, en particulier, celles qui sont disponibles à proximité du bâtiment.

Quelles technologies pour un bâtiment nZEB?

Pour la construction d'un bâtiment nZEB, une combinaison de technologies est utilisée cas par cas, résultant non seulement de la disponibilité des ressources économiques, mais aussi de facteurs climatiques et comportementaux. Bien entendu, les technologies passives qui affectent l'enveloppe du bâtiment, telles que l'isolation, les portes et fenêtres à haut rendement ou l'inertie thermique de la masse, constituent la base. Mais les technologies actives prennent de plus en plus d'importance aujourd'hui, comme l'utilisation de la lumière du soleil pour l'éclairage et la fourniture gratuite de chaleur pour le chauffage, le free-cooling, les sources renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique, micro vent, biomasse) ou la récupération de l'efficacité des systèmes CVC. Toutes ces technologies doivent fonctionner de manière intégrée et coordonnée et les utilisateurs finaux doivent être informés de leur efficacité et de leur confort: c'est pourquoi, dans un bâtiment nZEB, le rôle joué par l'automatisation du bâtiment est de plus en plus important.

L'automatisation est standard

La révision de la directive EPBD exige que les grands bâtiments non résidentiels soient équipés d'automatisation et de contrôle d'ici 2025: une confirmation du rôle central que l'Union européenne accorde à ces systèmes.

Plus d'informations

Qu’est-ce que c’est l’HCL?

Qu'est-ce qui se cache derrière l'acronyme HCL? C'est l'éclairage centré sur l'homme, un concept d'éclairage révolutionnaire qui se concentre sur les personnes et leur vie quotidienne. Et il ne peut pas ignorer la commande domotique des luminaires.

Plus d'informations

Classe énergétique minimale: B

La norme CEI EN 15232 guide les concepteurs dans la classification d'un bâtiment en matière d'efficacité énergétique. À partir de 2015, le décret ”Exigences minimales” prescrit un équipement d'automatisation pour atteindre au moins la classe B.

Plus d'informations

Prêt pour le BIM

Ekinex est prêt pour l'ère BIM: à partir du 1er janvier 2019 pour les grands travaux publics, et puis pour le reste des travaux, le BIM est destiné à modifier dans le temps la conception et l'exploitation des bâtiments.

Plus d'informations

Ventilation DCV

Isoler les bâtiments et les équiper de fenêtres et de portes performantes apporte des avantages énergétiques considérables, mais aussi la nécessité d'un contrôle précis de la qualité de l'air pour assurer bien-être et santé dans les espaces confinés.

Plus d'informations

nZEB: la nouvelle ère du bâtiment

Des bâtiments à énergie presque nulle: de l'utopie du début du millénaire à une obligation légale qui concerne tous les nouveaux bâtiments à partir de fin 2020. Et cela apparaît plus concret grâce à l'automatisation du bâtiment.

Plus d'informations
Les espaces des bâtiments tertiaires doivent souvent être reconfigurés en fonction des changements organisationnels: dans le cas des grands bureaux, des banques et des compagnies d'assurance, même tous les 18-24 mois. La possibilité de reprogrammer le système d'automatisation du bâtiment, sans intervenir physiquement sur les connexions, vous permet de vous adapter de manière flexible aux besoins en constante évolution de ces bâtiments, sans provoquer de longues et coûteuses interruptions de travail. 
Disposer d'un système d'automatisation du bâtiment, c'est aussi pouvoir surveiller de manière centralisée tous les paramètres importants pour l'exploitation du bâtiment. Et intervenir rapidement lorsque ces paramètres s'écartent de la valeur attendue pour assurer la continuité du fonctionnement. De plus, la surveillance des systèmes techniques assure une utilisation optimale de l'énergie, puisqu'elle signale toute baisse d'efficacité et permet la mise en œuvre immédiate de mesures correctives.

Module bureau

Le Ekinex EK-HU1-TP Module bureau permet la gestion complète des fonctions d'un environnement de bureau au moyen d'un seul appareil KNX. Afin de répondre aux exigences de réduction de l'encombrement des appareils d'installation à l'intérieur des tableaux électriques, un grand nombre de fonctions de commande et de signalisation ont été concentrées dans un seul appareil extrêmement compact (8 unités modulaires, largeur 144 mm), qui nécessite généralement l'utilisation de plusieurs produits:

  • Le chauffage, le refroidissement et la ventilation au moyen de ventilo-convecteurs;
  • Éclairage (ON/OFF direct par les sorties);
  • Ombrage (stores ou volets roulants motorisés);
  • Commande ON/OFF des appareils électriques (par l'intermédiaire de prises contrôlées).

L'appareil offre de nombreuses possibilités de fonctionnement en combinaison avec des appareils Ekinex KNX ou des appareils traditionnels (non-bus). La climatisation, par exemple, peut être combinée avec les thermostats et multi-capteurs Ekinex, avec les boutons Ekinex équipés d'une fonction sonde de température et thermostat, avec les interfaces Ekinex équipées d'entrées pour sondes NTC et fonction thermostat. Il est également possible de configurer une entrée Office Module pour connecter une sonde NTC et utiliser le contrôleur climatique intégré à l'appareil. Le concepteur de l'installation dispose ainsi d'une flexibilité maximale pour choisir la solution technique la mieux adaptée à l'environnement de bureau individuel et au type d'utilisateur final.

Multisensor pour T, U.R. et CO2

Dans les bâtiments tertiaires, les systèmes doivent toujours remplir une gamme complexe de fonctions telles que le chauffage, le refroidissement, la ventilation, l'humidification, la déshumidification et le renouvellement d'air. Ce faisant, ils doivent tenir compte de la saison, des conditions extérieures et intérieures, des préférences individuelles des utilisateurs finaux et satisfaire aux exigences essentielles en matière d'efficacité énergétique.

Pour éviter la prolifération dans un même environnement d'une série de capteurs et d'appareils de commande différents et souvent incompatibles, le multi-capteur EK-ET2-TP offre un double avantage. Tout d'abord, il est développé selon le standard KNX ouvert et interopérable et peut donc communiquer nativement avec le monde entier des produits KNX. Deuxièmement, il combine les fonctions d'un capteur de température, d'humidité relative et de qualité de l'air avec celles d'un thermostat d'ambiance et d'un régulateur de seuil pour l'humidité et la concentration de CO2.

Un grand nombre et une grande variété de fonctions et d'options, qui nécessiteraient normalement toute une série d'appareils, sont donc concentrées dans un seul appareil extrêmement compact - qui ne nécessite que le raccordement d'un câble bus bifilaire. De plus, il offre une gamme de ports logiques qui vous permettent de combiner une gamme d'informations mises à disposition par les différents appareils ekinex pour obtenir un contrôle de la ventilation à la demande (DCV, Demand Controlled Ventilation), tout en assurant une qualité d'air élevée et une utilisation efficace de l'énergie.

Capteurs de présence

Combien de fois dans les bâtiments voyez-vous des lumières allumées ou l'air conditionné fonctionner sans personne? Dans certains cas, le contrôle manuel des utilisateurs ne suffit pas. Pour éviter le gaspillage d'énergie et prolonger la durée de vie de l'équipement, il est également conseillé d'avoir un contrôle automatique qui détecte la présence et/ou le mouvement des personnes. En cas d'absence prolongée, les capteurs déconnectent les utilisateurs avec un retard réglable, et lorsque les personnes retournent dans la pièce, elles les redémarrent automatiquement.

Les capteurs EK-Dx2-TP (pour montage au plafond) et EK-SM2-TP (pour montage mural) font exactement cela. Et ils offrent des délais différents en fonction de la fonction à contrôler. L'éclairage peut être éteint dès que les personnes quittent la pièce, tandis que des délais plus longs peuvent être réglés pour la climatisation ; dans ce cas, les conditions de confort climatique restent inchangées même en cas de courtes absences. En cas d'absences prolongées, le mode de fonctionnement est atténué, par exemple du confort à la mise en veille.

Module bureau

Pour répondre aux besoins complexes d'automatisation d'un environnement de bureau, ekinex a développé le EK-HU1-TP Office Module, un appareil KNX compact, multifonctionnel et extrêmement polyvalent.

Plus d'informations

Multisensor pour T, U.R. et CO2

La garantie d'avoir toujours un confort climatique et la qualité de l'air dans l'environnement de travail, commercial ou scolaire où de nombreuses heures sont passées chaque jour. Avec un seul appareil : le multi-capteur EK-ET2-TP.

Plus d'informations

Capteurs de présence

Dans le secteur des services, il est souvent avantageux de combiner des commandes manuelles avec une commande automatique en fonction de la présence dans des systèmes tels que l'éclairage et la climatisation.

Plus d'informations
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
  • Détail des produits
Dans un bureau, le module d'entrée/sortie EK-HU1-TP est idéal pour résoudre les fonctions principales : éclairage, contrôle de température et ombrage. 
Module de bureau
Commandes murales
  • Bouton avec fonction thermostat SÉRIE FF
  • Bouton avec fonction thermostat SÉRIE 71
Thermostat d'ambiance
  • Thermostat d'ambiance SÉRIE FF
  • Thermostat d'ambiance avec sonde d'humidité relative SÉRIE FF
  • Thermostat d'ambiance SÉRIE 71 (boîte ronde)
Multicapteur
Détecteurs de présence et de mouvement
Points de dérivation
  • Plaque carrée avec fenêtre 45x45 mm (boîte ronde)
  • Plaque carrée avec fenêtre 55x55 mm (boîte ronde)
  • Plaque carrée avec fenêtre 60x60 mm (boîte ronde)
Interface IP
Passerelle DALI
Metering
Pour répondre aux besoins complexes d'un bâtiment tertiaire et assurer un investissement à long terme, il est essentiel d'utiliser un système d'automatisation du bâtiment tel qu'Ekinex, développé selon la norme ouverte et interopérable KNX. Cette norme fait partie intégrante des normes internationales (ISO/CEI 14543-3), européennes (CENELEC EN 50090 et CEN EN 13321-1), américaines (ANSI / ASHRAE 135) et chinoises (GB/T 20965). Il peut également être facilement interfacé avec le réseau IP et les protocoles standard utilisés dans les grands bâtiments tels que BACnet, DALI, Modbus et M-Bus.

Travaillez-vous sur un projet similaire?

CONTACTEZ-NOUS